Qu’il s’agisse de l’électronique, de la chimie, de l’exploitation minière, ou des services publics, l’industrie a représenté un tiers de l’économie mondiale en 2020. Paradoxalement, c’est un secteur qui a connu très peu de transformation numérique.

A mesure que l’industrie se réinvente à l’ère du numérique, le besoin de solutions industrielles innovantes ne cesse de croître. Au Maroc comme ailleurs, il y a besoin de combiner les technologies numériques et physiques pour construire des processus de production efficients, concevoir des produits innovants, et créer de nouveaux métiers. Véritable moteurs de l’innovation, les startups avec leur dynamisme et agilité ont le potentiel de répondre à ce besoin.

Qu’est-ce qu’une Startup industrielle ?

Une startup industrielle peut être définie comme une entreprise à base scientifique et technique qui implique un processus de production. L’industrie est souvent associée à l’activité de production telle que la plasturgie ou le textile.

Mais il existe une multitude de segments industriels et des services liés à l’industrie positionnés tout au long des filières tels que la logistique, les services de gestion de ressources humaines ou le contrôle de qualité.

Ceci dit, les opportunités offertes aux startups marocaines et africaines en termes d’innovation et de création de valeur ajoutée dans l’industrie sont innombrables.

Particularités de la Startup industrielle

Le terme startup évoque souvent des startups qui proposent des logiciels et dont les activités sont basées sur la prestation de services. Tandis que les startups industrielles sont caractérisées par des processus industriels et impliquent souvent la production de produits ou composantes tangibles et sont par conséquent d’une dynamique différente. 

Parmi les particularités d’une Startup industrielle est le besoin d’une durée de développement de produit plus importante, par rapport à une startup numérique. Elle a besoin, également, de plus de capitaux car elle doit produire des prototypes et les tester avant leur mise sur le marché.

Les startups industrielles représentent toutefois de multiples atouts. Primo elles enregistrent un taux de survie plus élevé que les Startups numériques. Comme il y a plus de barrières à l’entrée dans l’écosystème, les Startups ont tendance à prospérer quand elles les surmontent. 

Secundo, lorsqu’il s’agit d’un produit tangible, il est plus facile de voir s’il fonctionne ou non. Épargnant ainsi à la Startup une quantité de travail inutile et permettant de la diriger vers des pistes plus prometteuses.

Exemples de Startups Industrielles en Afrique

En Afrique, nombreuses sont les Startups qui relèvent les défis du continent à travers l’innovation industrielle. De la robotique, à l’IoT en passant par la gestion des déchets, ces Startups offrent des solutions qui répondent aux besoins régionaux et contribuent ainsi à l’industrialisation et le développement du continent.

Citons quelques exemples de ces Startups :

Oniriq, une Startup sénégalaise active dans l’IoT qui agit contre la crise d’énergie en Afrique. En développant des kits solaires High-tech, elle apporte le confort moderne, le multimédia et les contenus numériques aux populations africaines qui n’ont pas accès à l’électricité. 

Afin de préserver l’environnement de la surexploitation des ressources, la Startup marocaine Atlan Space utilise l’intelligence artificielle (IA) pour permettre aux drones d’effectuer des missions de suivi en toute autonomie. Ainsi répondant à la problématique environnementale qui est une problématique africaine et mondiale pressante.

Dans une optique de préservation de l’environnement et de la santé du consommateur, la Startup marocaine Arz produit et commercialise des produits d’hygiène naturels et éco-responsables. Une alternative fiable aux produits synthétiques qui peuvent nuire à l’environnement et à la santé de l’utilisateur. 

État général, croissance, levées de fonds…

Bien qu’encore dans une phase précoce, l’innovation et la technologie industrielles suscitent de plus en plus d’intérêt auprès des investisseurs et des grands groupes.

En Europe, par exemple, les investissements dans les Startups et technologies industrielles ont enregistré une croissance fulgurante de 880% depuis 2014. Ces investissements ont ainsi atteint une valeur de 1.2 milliards de dollars en 2020. Ceci dit, l’écosystème des technologies industrielles semble susciter l’engouement des investisseurs.

La conjoncture de la pandémie a causé un bouleversement des chaînes d’approvisionnement et la question de souveraineté industrielle s’est posée comme un des moyens pour mitiger l’incertitude. Les Startups industrielles se retrouvent donc au premier plan pour maintenir et repenser les activités de production.

Aujourd’hui, bien que l’industrie représente un tiers de l’économie mondiale, avec une production de 23 000 milliards de dollars par an. Elle fait toujours partie des secteurs les moins numérisés. Aux startups industrielles s’offrent donc d’immenses opportunités pour porter l’industrie vers l’ère numérique.

Tous les indicateurs démontrent que la tendance de l’adoption de la numérisation industrielle est en phase d’accélération. La pandémie récente, le climat politique et le changement climatique actuel ont ravivé le sentiment d’urgence autour de thèmes comme la décentralisation, la cybersécurité, la personnalisation, la durabilité et d’autres – qui contribuent tous à l’effet boule de neige des Startups industrielles.